Presse

3 lycéens antibois se mobilisent pour fabriquer et offrir des visières de protection aux soignants du 06

Sensibilisés par les difficultés rencontrées par le personnel soignant pour se protéger du Covid 19, trois jeunes antibois confectionnent depuis quelques jours, grâce à leurs imprimantes 3D, des visières de protection réutilisables qu’ils ont déjà mis gracieusement à la disposition des hôpitaux d’Antibes, de Cannes, de Cimiez, de l’Ehpad d’Antibes, d’infirmières libérales, de pharmaciens…

« Vous avez une imprimante 3D ? Vous pouvez donc sauver des vies en imprimant des visières de protection ! En parallèle de la “réserve sanitaire” de volontaires sur le terrain, vous pouvez faire partie de la “Réserve Imprimante 3D” portée par 5 étudiants venant de Savoie. Tous les volontaires équipés d’imprimantes 3D sont les bienvenus ! »

C’est à partir de cet appel et du modèle mis en place que les trois amis âgés de 17 ans, Delphin Isoardi, Hugo Roussin et Brendan Siffert, actuellement en terminale S en Sciences de l’Ingénieur au Lycée Léonard de Vinci d’Antibes, ont décidé de mettre à profit leur période de confinement et d’exercer leur passion commune pour la 3D au service d’une bonne action.

Chacun muni de son imprimante 3D, réalisé à partir de bobine de filament de plastique et de feuilles de plastique transparentes suffisamment épaisses pour pouvoir être désinfectées et réutilisées, mais aussi légères pour pouvoir convenir à l’usage qui en est fait, des visières qui serviront de protections faciales aux personnels soignants tels que les infirmier.e.s, les pharmacien.ne.s, les aide-soignant.e.s, travaillant en indépendant… mais aussi ceux dans les établissements hospitaliers, de retraite,…

A raison de 4 visières par heure, leur capacité de production est limitée et ils fournissent par importance des personnes impactées, se limitant au département des Alpes Maritimes. Ils ont déjà été entendus et ont ainsi pu répondre aux demandes d’infirmières libérales, de pharmaciens, mais aussi des hôpitaux d’Antibes, de Cannes, de Cimiez, de l’Ehpad d’Antibes. 

Dès jeudi prochain, ils seront en mesure d’équiper, toujours gratuitement, d’autres personnels soignants qui souffrent de ce manque de matériel de protection. La demande étant en constante augmentation, ils cherchent également à se fournir en feuilles transparentes d’une épaisseur d’au moins 200 microns.

Les premières demandes résultent de la diffusion de l’information à leur entourage mais également à travers leurs réseaux sociaux et ceux de leurs proches.

En effet, même si Brendan a de qui tenir dans le domaine du caritatif avec une maman Présidente du Club Inner Wheel Antibes Marina et un papa Président du Club Rotary Antibes Juan-les-pins, ce sont tous les trois qui ont eu l’idée en même temps. Voilà déjà plus d’un an, ils ont fondé l’association antiboise DelBox3D avec pour but de démocratiser l’impression 3D et de s’inscrire dans une optique de développement durable. Ils ont déjà participé à deux reprises à la Fête de la Science à Antibes et étaient présents au Village des Sciences de Nice.

Une passion commune, un engouement solidaire… ou lorsque des jeunes innovent pour aider son prochain et lutter contre une crise sanitaire sans précédent !

Les articles dans la presse :


Sur le site Tribuca

Journal Nice-Matin du 1 avril 2020

Pour toutes demandes de visières :                                                                      

www.delbox3d.fr                                                                                                   

delbox3d.contact@gmail.com                                                                              

Twitter : @delbox3d

Sur Instagram : @delbox3d

-Le 29 mars 2020